Youssef Lamghari: Versets sacrés



La lettre étouffe la sève lucide de nos âmes
L écho embaumé de l aurore en solitude
Écarte l éclat rigide de la brise en noire 
Mariant mes paupières lasses aux herbes évanouies
Enflamme les vagues de ma transe en écume
Mes soucis fleurissent haut en papillons
Je me détachent de la sphère ruinée infernale
Oh nature baignoire élastique cage insolite
Ton charme sucré épargne gai mon sourire
Vagabonds admirés pardon on a perdu
Les roseaux hantés dressés en barreaux
Les plaies absurdes aux visages forteresses
Les plumes aux yeux bénis de cafards
Cultivons les sentiers des marges infantiles
De tambours débordants de parfums inconnus
Du froment du ciel tatoué de guirlandes
La tête en bouquet sublime les soucis
Dresse les pétales de l âme en oiseaux
Et toi qui perd par haine tes ailes virtuelles
Tes sabots blessent en colère nos sentiers
Allume tes cils attristées pour voir en miel
Sème les girofles roses dans tes pores
La blancheur des crêtes restent prophétie
Le coucher prêche l exile morbide de la haine
Toi aux yeux bandés éteints d hypocrisie
Beignes toi dans mes rêves accoucheurs
Jette ton dédain loin loin dans l enfer
Rappelle toi en moi les paroles d Apollinaire
Les versets de la nature bible sans rebords
Sans religion sans couleur sans remords 

عن دعوة للتفكير

    تعليقات بلوجر
    تعليقات فيسبوك

0 commentaires:

إرسال تعليق