Youssef Lamghari : Nuit au couleur des cerises



Mes poches pleines de mots sans sève
Sans couleur sans moi sans suave 
Je gémis de soif au rythme des chandelles étouffées 
Grièvement éparpillé comme un dervish en transe
Comme une tourterelle en rûte d automne
Je m évade du crucifix des jouissances nocturnes
Je substitue les nuances des métaphores engagées
Plantant mes bêtises existentielles entre imago et ma foi
J ôte mes racines d enfance des mensonges abîmés
Les libellules crucifiés sur la paume d Antigone
Les amoureux ambulants bénissent les chemins moroses
Dessinent le circuit des rêves perdus
Alertent la saison des croisades en fumée
Appellent a une trêve des buveurs assoiffés
Madame sur tes cilles somnole le corbeau de La-fontaine
Bêchez dans mes fantasmes ensorcelés
Cherchez les traces d Aladin dans mes failles érotiques
Prenez Madame mes nattes en velours idyllique
Tissez les en soucoupe en jarre de baisers foudroyants
Mettez du henné des amulettes épitaphe sur ma tombe
Et dites aux étrangers sur terre que la séance est finie

عن دعوة للتفكير

    تعليقات بلوجر
    تعليقات فيسبوك

0 commentaires:

إرسال تعليق